Pourquoi vous devriez considérer les suivis préventifs en chiropratique

chiro-prévention

On le fait pour notre santé bucco-dentaire : on se brosse les dents chaque jour, on consulte notre dentiste annuellement. On préfère un détartrage une à deux fois par année que d’avoir à subir un traitement de canal aux 3 ans.

On le fait pour notre voiture : on fait faire les changements d’huile aux 10 000 km même si elle roule très bien. On préfère cet entretien de routine que d’avoir à faire changer le moteur 4 ou 5 ans plus tard.

On ne le fait pas pour notre santé musculo-squelettique : on consulte quand ça fait trop mal, quand on n’est plus capable de marcher ou de fonctionner. On préfère se rendre là plutôt que de voir notre chiro sur une base préventive.

Trouvez l’erreur.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Les maux de dos ou de cou, les douleurs aux épaules, aux hanches, aux genoux ou n’importe quel autre bobo affectant le système locomoteur font partie de ce que l’on désigne comme étant un trouble musculo-squelettique.  Une très vaste majorité (sinon la totalité) de la population souffrira de ce type de problème un jour ou l’autre au courant de leur vie.

Bien qu’elles puissent apparaître de façon traumatique, la plupart de ces blessures sont dues à une accumulation de microtraumatismes qui mèneront subtilement à l’apparition de dommages tissulaires et de douleurs qui pourront affecter nos activités de la vie quotidienne, voire même notre qualité de vie. Ces microtraumatismes se composent notamment de mouvements répétitifs, de mauvaises postures prolongées, de surentraînement ou simplement de débalancement musculaire menant à une compensation du corps.

En somme, on peut inclure dans cette catégorie toutes les tendinites, bursites, épicondylites en passant par les douleurs mécaniques au dos ou au cou ainsi par des problèmes d’arthrose, d’irritation musculaire, certains maux de tête et j’en passe. Vous voyez : la liste est longue.

Prévention des troubles musculo-squelettiques

Différentes solutions s’offrent à nous pour prévenir l’apparition de blessures chroniques :

  • Adopter un programme d’exercices régulier (d’étirement ET de stabilisation)
  • Limiter les facteurs causaux (prendre un certain repos lorsque c’est le temps en d’autres termes)
  • Adapter notre ergonomie au travail et à la maison
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée et observer un bon poids-santé
  • Adopter de bonnes habitudes de sommeil
  • Toute autre décision sage que l’on ne prend pas tout le temps

Bien que l’on soit à l’affût de tous ces conseils, il n’est pas toujours facile de les respecter et même si on les respecte tous, on n’est malheureusement pas parfaitement à l’abri de développer certaines douleurs (lire ici : un trouble musculo-squelettique). C’est alors que l’on entre dans le portrait.

Suivis préventifs en chiropratique

Les traitements chiropratiques consistent principalement à cibler les structures musculo-squelettiques problématiques à l’observation et à la palpation et les corriger ensuite à l’aide de thérapie manuelle. En d’autres termes : si une articulation ne bouge pas bien, on lui redonne son intégrité de mouvement.  Si un muscle est trop tendu, on le relâche. Si un nerf ne glisse pas bien, on le libère.

Si les gens nous consultent, c’est généralement parce qu’ils éprouvent une douleur provoquée par la dysfonction d’une ou des structures précédentes. Toutefois, fort à parier que le problème était présent AVANT l’apparition de symptômes… Vous me suivez?

Comme chiropraticien, on est outillé pour déceler tout type de limitations dans le corps humain, que ce soit douloureux ou non! Ainsi, même si vous ne ressentez aucune douleur, il se peut que vous présentiez des tensions musculaires ou des limitations articulaires. On n’a qu’à vous observer bouger, procéder à quelques tests et vous palper et vite on pourra trouver quelque chose qui ne fonctionne pas de manière optimale. Ainsi, le traitement préventif aura pour but de cibler ces structures fautives et d’y amener une correction via la thérapie manuelle, AVANT l’apparition de douleur.

De plus, les suivis en prévention permettent d’aller chercher régulièrement chez son chiro de nouveaux conseils sur la posture, les exercices ou les bonnes habitudes à prendre en fonction de sa condition et pour maximiser sa santé musculo-squelettique. Il y a toujours moyen également de faire vérifier de plus petits bobos qui normalement ne nous auraient jamais poussé à prendre rendez-vous. C’est la clé pour s’en débarrasser rapidement! Finalement, j’aime toujours rappeler à mes patients que je ne leur offre pas seulement un traitement, mais plutôt une prise en charge : il en va bien au-delà de la thérapie manuelle pratiquée à la clinique.

Bien que certains patients aiment être vu une fois par mois, la formule n’est pas parfaite pour tout le monde. La fréquence peut varier de une fois toutes les 3 semaines à une fois tous les 3 mois… À vous de trouver la formule gagnante!

Morale de l’histoire

Finalement, cet énoncé ne serait-il pas aussi logique que les deux premiers en introduction?

« On le fait pour notre santé musculo-squelettique : on fait des exercices quotidiennement, on consulte notre chiro régulièrement. On préfère ça que d’attendre de ne plus être capable de fonctionner. »