Traitement des maux de tête avec la chiropratique : la migraine

migraine

Au courant de l’année, plus d’une personne sur deux souffrira de maux de tête, au minimum. Parions que ça vous est arrivé dans les 12 derniers mois au moins une fois.  Pas surprenant alors que les céphalées soient l’une des raisons de consultation principale dans le milieu de la santé.  Je tenterai d’expliquer dans une série de trois textes trois des maux de tête les plus fréquemment rencontrés et ce que la chiropratique peut y faire, et j’ai nommé : la migraine, la céphalée de tension et la céphalée cervicogène.

IMPORTANT : cette série de billets ne se veut pas un guide d’auto-diagnostic du mal de tête. Rappelons-nous qu’un mal de tête peut être un symptôme de conditions graves comme l’hypertension artérielle, d’une tumeur intra-crânienne ou même d’un AVC. Le diagnostic, laissez ça aux professionnels, c’est leur job. Ceci étant dit, voici quand même un portrait général de la première forme de mal de tête : la migraine.

Symptômes, causes et facteurs aggravants de la migraine

Symptômes :

  • Douleur à la tête unilatérale ressentie sous forme de battement (dite pulsatile)
  • Dure normalement de 4 à 72 heures
  • Intensité modérée à sévère
  • Aggravée par les activités de la vie quotidienne (travailler, marcher, et tricoter, entre autres)
  • Accompagnée de un ou plusieurs des suivants : nausée, vomissement, sensibilité au son et/ou à la lumière
  • En gros, si vous connaissez quelqu’un qui se tape un mal de tête qui se dit incapable de travailler ou faire quoi que ce soit et qui veut rester couché dans le noir, cette personne a le profil d’un migraineux.

lumière-soleil-photophobie

Cause :

  • Encore mal comprise, mais la théorie la plus récente évoque une dysfonction neuronale ayant lieu dans le cerveau.
  • Un phénomène impliquerait une dépolarisation neurogliale s’étendant dans l’ensemble du cortex cérébral affectant le système trigéminovasc… Ok, je vous épargne les détails (et les maux de tête).
  • Bref, à ce jour, sans toujours être bien comprise, la migraine s’expliquerait par un problème d’ordre neurologique. (Et pour ceux ayant déjà entendu parler d’un phénomène vasculaire, l’hypothèse est maintenant rejetée par la communauté scientifique.)

cortex-migraine

Facteurs aggravants (liste non-exhaustive) :

  • stress émotionnel
  • changements hormonaux
  • sauter un repas
  • température
  • sommeil perturbé
  • certaines odeurs
  • mal de cou
  • lumière
  • cigarette
  • se coucher tard
  • chaleur
  • alcool (bière et vin rouge surtout)
  • certaines nourritures
    • chocolat, fromage, agrumes, noix, charcuterie, sel, gras…
  • effort physique
  • alouette

Comment le chiropraticien peut soulager la migraine

Évaluation

Office Business Plan Notepad Paper Write Pen

 

 

La première étape est de procéder à une entrevue initiale détaillée ainsi qu’à un examen physique complet permettant  d’exclure les pathologies ou conditions grave à l’origine du mal de tête. Ce processus permet également de cibler les facteurs de risque et aggravants pouvant influencer la migraine.

Traitement

traitement-chiropratique-mal-de-tête

Selon le Guide de bonnes pratiques pour le traitement des céphalées chez l’adulte :

« La manipulation vertébrale est recommandée pour le traitement des patients ayant de migraines épisodiques ou chroniques avec ou sans aura (Fréquence du traitement de 1 à 2 fois par semaine pour 8 semaines). »

« Les patients souffrant de migraine peuvent ainsi s’attendre à une diminution de la fréquence des céphalées, de leur intensité ou de leur sévérité, une réduction de la prise de médicaments, l’atténuation rapide des incapacités et invalidités reliées à leurs symptômes. »

Pour ceux qui ont peur (de mourir) des manipulations cervicales, allez lire ceci.

Cogestion

En plus des traitements, le chiropraticien pourra guider son patient avec d’autres approches thérapeutiques, pour ne nommer que l’exercice, la relaxation, les conseils nutritionnels, la gestion du stress.

La littérature nous indique que la chiropratique peut être une alternative OU un complément au traitement pharmacologique. Pour ainsi dire, nos patients ont le choix de substituer OU bonifier leur médication par les traitements chiropratiques. Il en va de leur décision, en fonction de leur réponse aux traitements.

Finalement, la massothérapie est recommandée pour réduire la fréquence des migraines épisodiques et pour améliorer les symptômes migraineux. Oh by the way, saviez-vous qu’une masso travaillait avec nous à la clinique?

En résumé

12% de la population souffre de migraines.

La chiropratique est scientifiquement prouvée efficace pour traiter la migraine.

Je pense ça fait le tour, je vous laisse tirer vos conclusions.

Sources :

L’essentiel de l’information abordée dans ce texte est tiré du Guide de bonnes pratiques pour le traitement des céphalées chez l’adulte créé par le Comité d’élaboration des lignes directrices de l’Association chiropratique canadienne.

Bryans et al. – Evidence-based guidelines for the chiropractic treatment of adults with headache, 2011.

Cutrer et al. – Pathophysiology, clinical manifestations, and diagnosis of migraine in adults, 2017.