Le lien entre la chiropratique et les AVC

Chiro-ajustement-douleur-au-cou-cliniquelaurea

Ce billet se veut une mise au point en ce qui concerne le lien pouvant être fait entre l’ajustement chiropratique cervical (ci-appelé le craquement du cou) et l’accident cérébro-vasculaire (ci-appelé AVC; à noter qu’on l’associe souvent à la paralysie, la mort ou l’implosion spontanée du patient en chiropratique).

Il ne se passe pas une semaine où j’ai à expliquer les risques liés aux traitements que je donne. C’est normal, ça fait partie de mon travail. Il ne se passe pas une semaine non plus où un patient va comparer mes manipulations cervicales à la prise fatale que Rambo réserve à la moitié de ses ennemis dans ses films. No joke. À se rappeler ici que je n’ai pas été entraîné par l’élite spéciale des forces armées mais bien à l’Université du Québec à Trois-Rivières (en chiropratique, pendant 5 ans). Vient alors l’explication suivante sur les risques associés aux craquements du cou.

traitement-cou-chiropratique-clinique-laurea

Le risque est à proprement dit inexistant. La plus grande étude sur le sujet à ce jour (Cassidy et al. 2008) tend à dire que vous avez autant de chances de vous taper un AVC en sortant de mon bureau qu’en sortant du bureau de votre médecin. « Mais comment est-ce possible? Pourtant mon médecin ne me craque pas dangereusement le cou? » vous entends-je déjà vous exclamer. L’étude citée ci-haut vous répondra alors qu’il s’agit plutôt d’un lien temporel que d’un lien causal.

« Mais qu’est-ce que ça mange en hiver un lien temporel? » me demanderez-vous alors. Voici or ma vulgarisation de la chose :

  • avcUn AVC résulte souvent d’une dissection de l’artère vertébrale. Traduction : un caillot de sang va se détacher d’un vaisseau sanguin du cou pour aller se loger au niveau du cerveau. Bien que cet accident (très rare soit dit en passant), puisse être spontané, certaines causes vont prédisposer des patients à développer cette problématique – pour ne nommer que l’hypertension, l’hypercholestérolémie/athérosclérose, le diabète, le tabagisme. Ces conditions tendront à endommager les vaisseaux sanguins, favorisant ainsi la formation de caillot et ultimement, l’AVC.
  • Un patient « préparant » un AVC va souvent présenter des symptômes douloureux à la tête et au cou. Symptômes qui normalement vont pousser le patient à consulter un professionnel pour régler son problème, notamment un chiro ou un médecin. Difficilement « diagnostiquable », la condition peut ainsi passer inaperçue et se concrétiser quelques heures, jours ou semaines suivant la consultation. Résultat : on associe la manipulation cervicale à l’AVC. Pourtant, la même proportion de patients n’ayant pas reçue de manipulation cervicale aura la même chance d’en souffrir.

Bref, si on résume (statistiques à l’appui, compilées et analysées par 6 PhD, dont 2 chiropraticiens et 2 médecins), les chances sont aussi grandes de souffrir d’un AVC en consultant un chiro qu’en consultant un médecin. Donc, les risques d’avoir un AVC ne peuvent pas être liés à la manipulation articulaire cervicale. ET CE MÊME SI votre collègue de travail connaît quelqu’un dont le voisin a une tante qui a souffert d’un AVC en consultant un chiro. Il s’agit d’un lien temporel, non pas causal.

En terminant, notez bien : l’ajustement chiropratique cervical (a.k.a. le craquement du cou) n’est pas une intervention obligatoire chez le chiropraticien. Bien qu’il s’agit d’une alternative efficace et très peu risquée pour le traitement des douleurs cervicales et les maux de tête, votre chiro  PEUT et DOIT vous proposer d’autres alternatives si ça ne vous convient pas. Il en va du principe même du consentement éclairé. Soyez assurés que chez LAUREA, c’est de même qu’on fonctionne.

Écrivez-nous pour toutes questions ou commentaires, ce sera un plaisir pour moi d’y répondre.

Source :

  • Cassidy et al., Risk of Vertebrobasilar Stroke and Chiropractic Care Results of a Population-Based Case-Control and Case-Crossover Study, Eur Spine J, 2008.
  • Chung et al., THE ASSOCIATION BETWEEN CERVICAL SPINE MANIPULATION AND CAROTID ARTERY DISSECTION: A SYSTEMATIC REVIEW OF THE LITERATURE, Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics, 2013.